Du danger du Grand Bain

Du danger du Grand Bain de Plombières

grandbain4
Le Grand Bain de Plombières-les-Bains, aujourd’hui nommé le Bain Romain du fait de son ancienneté avérée, est un lieu où l’on se soigne. D’après l’Encyclographie des Sciences Médicales publiée à Bruxelles en 1843, le Grand Bain était alimenté par deux sources ayant respectivement 62 et 55 degrés de température. Le Grand Bain était divisé en trois bassins dont la température variait de 36 à 47 degrés !
grandbain3
Mais ce baigner à cette température n’était pas non plus sans risque comme nous l’avons relevé dans les registres de décès de la paroisse (Archives Départementales des Vosges). Ainsi en 1688, le dix juillet, un quinquagénaire dont le nom ne nous est pas connu, mais ayant des cheveux noirs et une taille moyenne, a été trouvé mort dans le Grand Bain «inventus es mortuum in Balneo Maiori» écrira le curé MATTHIEU dans son registre tenu à l’époque en latin. Cet homme venait d’un village situé non loin de la ville de Dieuze en Moselle.

grandbain

Quelques décennies plus tard, en 1757, c’est Sébastien ANDRE de Remiremont qui décéda subitement dans le Grand Bain, le onze août vers neuf heures du matin. Il avait environ 67 ans et son fils fut présent le lendemain à ses obsèques, en l’église paroissiale de Plombières.

12-08-1757


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s