Suzanne MAILLART-MARION

Une famille d’artiste
Née en 1877 et décédée en 1960, Suzanne MARION, artiste peintre et professeur de dessin, a été l’élève du peintre d’histoire et portraitiste, historien d’art Diogène MAILLART (1840-1925) 1er grand Prix de Rome 1864 dont elle a épousé le fils, Roger MAILLART 1869-1915) peintre (Prix d’Attainville 1898 ou prix de Rome paysage). Elle est la belle-soeur de Jeanne Béatrix MAILLART. Le fils du couple MAILLART-MARION, Jean Denis MAILLART (1913-2004) fut le portraitiste des grands de ce monde, époux d’une élève de Mac Avoy, Jacqueline MAILLART née MORNAND.
Leur fille, Frédérique MAILLART, initiée au dessin par Suzanne qui avait remarqué avec joie ses dispositions, est un sculpteur renommé (voir son site ici =>).
Leur autre fille, Béatrice MAILLART, est l’épouse d’Aubin DIXIMUS, sculpteur et grand Prix de Rome (voir son site ici =>). Ils ont publié (2015) en auto-édition un ouvrage conséquent sur Diogène MAILLART (voir ici =>). (Merci à Madame Béatrice AUBIN-MAILLART pour les compléments et rectifications apportés à cet article).
diogene1
Un autre ouvrage traitant de Diogène MAILLART avait été publié en 2012 sous la plume de Catherine THIEBLIN, par l’Association pour la Promotion du Patrimoine local de l’Oise et du Beauvaisis.
marion-livre
 

En 1929 parait chez Garnier le recueil de poèmes d’Amélie MURAT intitulé « PASSION ».  Cet ouvrage, a tirage limité, est illustré en frontispice par un portrait de l’auteur réalisé par Suzanne.

 marion11

En 1931 elle expose au Salon des Artistes Français à Paris (Salle 23) un portrait du Docteur CABANES.

Elle a aussi représenté Madame Georges COURTELINE, oeuvre qui a ensuite été reproduite sous fore de carte postale.
courteline
Un portrait de Mlle G.H.de B.L., présenté par Suzanne, a également fait l’objet d’une édition en carte postale par les éditions DIX de Paris.
salondeparis

Dans le n° 51 (Mars Avril 1940) du Goélan (1), Suzanne a illustré un poème de Jacques MARION (son frère ?) par un pastel le représentant.(1) Le Goélan, Journal Littéraire de la Côte d’Emeraude, édité à Paramé, Chemin du Phare.

En 1943 elle expose à la Galerie Pascaud au Bd Haussmann (voir l’hebdomadaire Comoedia d’avril 1943).

comoedia

Un pastel « Portrait d’une mère et de sa fille » signé de Suzanne est mis en vente en 2015 chez Primardeco (estimation 750 à 1.000 €).

mereetfille

Un très beau pastel ovale, représentant probablement Jacques MAILLART, petit-fils de Suzanne et neveu de Jean Denis MAILLART est disponible dans ma boutique ici =>

marion2

Voir la biographie de Suzanne MAILLART-MARION ici ===>>>

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s