L’Abbé de Pomponne doit démolir sa cheminée

Nous avons acquis dernièrement un curieux document manuscrit, de la fin du XVIIème siècle, concernant l’Abbé de Pomponne.

Ce document provient de l’ancienne librairie Saint-Hélion appartenant au généalogiste Jean-Durant de SAINT-FRONT 1905-1985).

Dans ce manuscrit l’Abbé de POMPONNE est assignée en justice par la Dame BRANLARD qui conteste des aménagements, nouvellement réalisés, et qui sont contraires au partage de 1605 fait entre leurs ancêtres.

Ces aménagements consistent en :

– la reconstruction de la cheminée de la forge à l’hôtel de Pomponne rue de la Verrerie à Paris, cheminée qui n’as pas été réalisée suivant la coutume

pomponnedoc2

– parties de bâtiments et appentis construits contre le mur de clôture entre le jardin de l’hôtel de POmponne et la cour de la maison de la dame BRANLARD

pomponnedoc3

De plus elle demande que soit posée des bornes de grosseur suffisantes pour empecher les carosses de voitures et coches d’endommager le dit mur et le pignon de la maison de ladite Dame BRANLARD (voir la notice de Wikipedia sur ces bornes appelées chasse-roue, ici ===>>>)

pomponnedoc4

Mais qui était cet Abbé de Pomponne ?

Nous tirons l,essential de Ce qui suit qui suit d’un ouvrage publié en 1909 et traitant des anciennes maisons de Paris . On y parle de la famille noble ARNAULD qui possédait, entre autre, cet hôtel particulier, avec comme tige Antoine ARNAULD (1561-1619) et ses vingt enfants (dont dix mourront en bas-âge). Parmi les enfants citons le  fils Antoine (1612-1694) surnommé « le Grand Arnauld », théologien et philosophe qui contesta DESCARTES. Mentionnons également le fils aîné, Robert ARNAULD (1589-1674), dit ARNAULD d’ANDILLY, personnage illustre. Cette grande famille possédait le domaine d’Andilly et  l’abbaye de Pomponne (voir ici ===>>> et aussi là ===>>>).

C’est ce fils aîné qui hérita de l’hôtel de Pomponne, bien qu’il transmettra à son fils Simon ARNOULD de POMPONNE (1618-1699). C’est donc ce dernier qui est concerné par notre document.

s-pomponne
Entrer une légende

Voir sa biographie ici ===>>>

L’hôtel de Pomponne

Cet hôtel pârticulier, situé à l’ange de la rue de la Verrerie et de la rue du Renard, est aujourd’hui un bâtiment remanié où se trouve la Direction de l’Administration Pénitentiaire.

hotel1

Le »Pomponne »

L’hôtel de Pomponne abrita au XVIII ème siècle, en plus de la famille ARMAULD, in bureau des carrosses à destination de l’Allemagne via Strasbourg, un établissement de bains, et une industrie.. Dans le Journal Politiques ou Gazette des Gazettes de l’année 1785 on trouve la mention suivante :

tugot

Cette Manufacture Royale des sieurs TUGOT et DAUNY, orfèvres, a inventé le « Pomponne » placage d’or ou d’argent. Voir à ce sujet l’article de la Galerie ASSOUR & SUMER :

daumy2

et quelques exemples de « Pomponne »

pomponnepomponne4

Pour en savoir plus sur cette famille on lira avec intérêt les Mémoires du Marquis de Pomponne, ambassadeur en Suède, ici ===>>>


Une réflexion sur “L’Abbé de Pomponne doit démolir sa cheminée

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s