En l’An III ils se partagent la masse

Suivant un ancien acte notarié du 12 Nivôse de l’An III de la République (1er janvier 1795), rédigé par Pierre Jean SUFFET et Fabien MICHALON, tous deux notaires publics à Beaurepaire (canton de Roussilon, Isère), on établis la masse, c’est à dire l’ensemble des biens meubles et immeubles, créances et dettes, de la succession non encore réalisée des biens du couple Nicolas HOURS et Maria JAY habitants de Montfalcon (Canton de Bièvre, Isère).

Montfalcon

Par acte du 30 décembre 1701 Nicolas HOURS avait épousé Marie JAY (décédée en 1707),  fille de Guillaume JAY (décédé avant 1701) et de Françoise FROUDON. La mère de la mariée,  Françoise FROUDON, fit don à sa fille Marie JAY de la moitié de tous ses biens et de la moitié des biens hérités de feu son mari Guillaume JAY. Françoise FROUDON avait d’autres filles, non citées. Nicolas HOURS donna à sa future épouse Marie JAY 150 livres « pour bagues et joyaux« . Il promit également d’apporter 1.600 livres, provenant de ses droits paternel et maternel. Nicolas avait un frère nommé Antoine HOURS.

Du mariage HOURS-JAY naissent 4 enfants: Antoine, Marguerite, Magdelaine et Françoise.  Le fils Antoine et la fille Françoise décèderont sans succession.

Le père Nicolas HOURS constitua pour chacun de ses filles mariées, Magdelaine et Catherine, la somme de 300 livres.

Magdelaine HOURS fille de Nicolas et de Françoise JAY s’était mariée le 31 janvier 1732  avec Etienne DOREY 1er du nom. Elle décèda avant 1756. De ce mariage sont nés Etienne DOREY second du nom et Joseph DOREY.

Catherine HOURS fille de Nicolas et de Françoise JAY s’était mariée avec François CHATAGNIER premier. Ils habitaient Montfalcon. De leur mariage est né Nicolas CHATAGNIER, décédé sans héritiers, et François CHATAGNIER second marié à Anne TOURNIER.

Montfalcon1

En 1736 une créancière, Anne DE LATIER, veuve et héritière de Charles DE CHABOT, voulut prendre tous les biens pour couvrir sa créance. Nicolas HOURS fut alors obligé, pour sauver ses biens, de prendre un bail affermé auprès de la veuve CHABOT, bail d’un montant de 162 livres par an.

Par acte du 17 mars 1756, transaction fut passée entre d’une part François CHATAGNIER et Catherine HOURS, mariés  habitants à Montfalcon; et d’autre part Etienne DOREY premier du nom, administrateur de ses enfants et des biens de feue Magdelaine HOURS sa femme.

L’important rapport de 48 pages, réalisé en 1795 sur papier timbré, mettra enfin un terme à toute la procédure. Les notaires auront oeuvré durant douze jours pour recenser les pièces de procédure et estimer les biens, les créances et les dettes.  Parmi les biens immeubles on note « un baptiment de maison qui fut construite à neuf en remplacement de lancien qui avait été insendié pendant la jouissance de DOREY père« . Il y a aussi une grange séparée, une chenevière, des terres et jardins, et des bois (chataigneraie et broussailles) ainsi que des vignes.

Montfalcon2

 

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s