Délit forestier à la Grande Catherine

La forêt de Darney (sud des Vosges et nord de la Haute-Saône) s’étend sur quinze mille hectares et trente six communes (Pour l’histoire de cette forêt voir ici =>>> ). Depuis le XVème siècle et jusqu’à nos jour elle a abrité de nombreuses verreries. L’un d’elles est toujours en activité (verrerie de La Rochère, voir ici =>>> ).

Darney2

Le bois constituait la principale ressource des habitants et de l’état via la Maîtrise des Eaux et Forêts. Aussi celle de Darney veillait-elle à ce qu’aucun délit ne soit commis, grâce à ses gardes-forestier, et réprimandait sévèrement tout abus.

En l’an 1786 une procédure exceptionnelle fut engagée à l’encontre des auteurs, fauteurs, complices et adhérents des délits forestiers  commis le 12 septembre 1783 . Ces délits avaient eu lieu dans la forêt de Darney, au ban d’Attigny (Vosges), au canton entre la Sybille et la Grande Catherine

Hameau de la Sybille en 1812 (plans cadastraux napoléoniens – AD Vosges)

Sybille.1812

La Sybille est une verrerie fondée en 1501 par Jehan et Philippe de THIETRY. Voir ici pour l’histoire de cette verrerie ===>>>

Hameau de la Grande Catherine en 1812 (plans cadastraux napoléoniens – AD Vosges)

Gr.Catherine.1812

La Grande Catherine est un hameau dépendant de la commune de Claudon (voir ici ===>>>  et là ===>>> ) (ci-dessous photo du hameau de la Grande Catherine)

Grande_Catherine

C’est à la Grande Catherine que naquit, en 1839, François Théodore LEGRAS, maître verrier exceptionnel qui produira des milliers de pièces dans ses ateliers de la Plaine St Denis. Voir sa biographie ici ===>>> et la ===>>>

Legras

Mais revenons-en à notre procédure. Même si on ne la connaît que par cette sentence de 1786, elle a dû être conséquente puisqu’on cite l’admodiateur de la forêt (le sieur POINCOT de Richecourt en Comté) en tant que 24ème témoin de l’information et 97 ème du recollement ! Parmi les témoins (et sans doute les accusés) sont nommés François COSSINET garde-chasse demeurant à Beauregard, Pierre GUYE, Dominique GUYE, François GUYE, Philippe PRUDHON, ces quatre derniers laboureurs et marchands demeurant à Passavant ainsi que Charles COUSIN.

Numériser

On condamne aussi le sieur Nicolas REGENT, autrefois marchand et maintenant journalier à Richecourt en Comté, car il ne s’est pas présenté pas à l’assignation à lui fixée. Il est condamné à être appréhendé au corps et constitué prisonnier en prisons criminelles. L’acte est passé au siège du bailliage de Darney par Charles Dominique PELGRIN des AULNES conseiller du Roi et lieutenant en la Maîtrise des Eaux et Forêts de Darney et son garde-marteau François Sébastien GROSMAND conseiller du Roi assisté de maître Joseph Sébastien LE PAIGE commissaire.

Pour en savoir plus, une visite du musée de Hennezel s’impose ===>>>


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s