En 1661 plainte du curé de Trélans en Aubrac (Lozère)

Trélans, ancien village de l’Aubrac est situé à 1000 mètres d’altitude et possède sur son ban le sommet des Monts d’Aubrac (signal de Mailhebiau: 1465 m).

Carte de 1830:

Trelans-1830

Historiquement, Trélans est mentionné dès l’an 1268, lors d’une collation (nomination) de la cure par l’évêque de Mende. Un parchemin conservé par les Archives départementales de Lozère relate cette donation. La paroisse placée à cette époque sous la protection de Saint André (actuellement Saint Jacques) appartenait à l’abbaye de Conques. Elle abritait une église romane datant du XIIe située sur l’emplacement de l’actuel cimetière. Cet édifice sera démoli en 1894 et remplacé par l’église actuelle, construite un peu plus loin. (extrait du site: Un village d’Aubrac à voir ici ===>>>).

Trelans-1871

La paroisse est administrée entre 1669 et 1670 par le curé JULIEN qui signe les actes dans les registres paroissiaux (Archives Départementales de la Lozère):

Trelans-1669Trelans-1669b

De 1677 à 1715 c’est le curé PRÉGET originaire de St Jean d’Olt qui administre la paroisse (Archives Départementales de la Lozère):

Trelans-1677

Mais quelques années plus tôt, en 1661, le curé se nomme Pierre MASSEBOEUF. Un document en notre possession, parchemin de 21,5 x 26 cm daté de 1661, fait état d’une requête de ce curé à l’encontre de Guillaume CAYREL habitant du village au sujet d’une fondation de 18 sols à lui régler pour un pré nommé Le Jardin de la Cure et ce pour 13 années d’utilisation du dit pré. On cite en outre un contrat de rémission fait par le dit CAYREL au profit de l’ancien curé de Trélans, feu Antoine VIALETTES, en 1653, pour une maison et le jardin que le curé VIALETTES lui avait vendu.

Les Archives Départementales de la Lozère ont effectuer quelques recherches à ma demande. En voici le résultat: « Le curé de Trélans se nommait Pierre Masseboeuf, curé dans l’archiprêtré de Barjac, il fut en butte à de grandes animosités de la part de certains paroissiens en 1644, et faillit être victime d’un lâche attentat en 1651. Ces petits renseignements sont extraits de l’ouvrage de l’abbé Foulquier coté 8° 2070 « notes historiques sur les paroisses des Cévennes ». Ces recherches ont été effectuées par Isabelle CHARLIER que je tiens à remercier ici de son aimable collaboration.

1661

L’acte début ainsi:

Entre messire pierre Masseboeuf prêtre et Curé du lieu de treslans en gevaudan

Gevaudan

La famille CAYREL est très ancienne en Aubrac. Dès 1615 une Jeanne CAYREL épouse un François PAYRET à St Chély d’Aubrac (Relevés du  Cercle Généalogique du Rouergue). Raymond CAYREL, de St Chély d’Aubrac, fut Conseiller Général de la Lozère de 1959 à 1995.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s