Une flasque de Joseph RASPILAIRE

Rasp2

Ce très bel et rare objet est en vente chez Verrelène. Il s’agit d’une ancienne flasque en verre incolore soufflé, de forme ovoïde aplatie, avec marque du pontil arasée. Le col est renforcé par un goulot à anneau. Dimensions: hauteur 20 cm, diamètre le plus large 10,5 cm, poids 417 grs.

Rasp7Les deux parties plates ont été finement gravées à la roue. L’une comporte des feuillage, deux oiseaux, et dans un cartouche le nom Joseph Raspilaire.

Rasp1

L’autre face représente une scène de genre, intitulée « UN PECHEUR QUI LA CONNAIT » avec un pêcheur en train de pêcher, et un passant au chapeau melon et au parapluie. Ce dernier demande au pêcheur « IL FAIT NUIT, SI CA MORDAIT VOUS NE LE VERRIEZ PAS« . Le pêcheur lui répond « ALLONS DONC ! J’AI AMORCE AVEC UN VER LUISANT« .

Rasp3Rasp4

Cette bouteille doit être de la fin du XIXème siècle ou du tout début du XXème. Elle pourrait être l’oeuvre de son propriétaire, Joseph RASPILAIRE. Elle provient probablement de la verrerie de Penchot (aujourd’hui Boisse-Penchot dans l’Aveyron) et de sa célèbre verrerie Mousseline. Voir l’histoire de cette verrerie ici ===>>>

En effet un Joseph RASPILAIRE fut verrier dans cette verrerie. Né en 1874 à Viviez (Aveyron) il fut verrier à Penchot où il épousa en 1905 sa lointaine cousine Stéphanie Octavie RASPILAIRE. Il était issu d’une très ancienne famille de verriers qui migraient d’une verrerie à l’autre et dont les traces remontent au début du XVIème siècle. Son père, Ambroise RASPILAIRE, verrier, était natif de Rives de Giers (Rhône). Le père d’Ambroise, prénommé Joseph, également verrier, était né en 1827 à St Rémy du Plain (Ille et Vilaine) et il décéda à Penchot., Le père de Joseph, prénommé Pierre Joseph, verrier, était natif du Noyer (Cher) en 1786. Son père, Martin RASPILAIRE, maître verrier, venait d’Abreschwiller (Moselle) où il était né en 1753. Le père de Martin, Pierre Antoine, maître verrier, venait de Ronchamp (Haute-Saône) où il avait vu le jour à la verrerie du Rhien en 1730, son père, Pierre Joseph RASPILAIRE, maître verrier,  était né à Fessvillers dans le Doubs, en 1698. Il travaillait à La Caborde (au bord du Doubs) et fut co-fondateur de la verrerie de Miellin (Haute-Saône). Notons que l’église de Fessvillers conserve de très belles pierres tombales de verriers. Son père, Melchior, maître verrier était né également au bords du Doubs à Soubey (verrerie de Lobschez, Jura Suisse). Son père, Jean, maître verrier, avait vu le jour en Forêt Noire (Allemagne) à Lentzkirch, à la verrerie de Rothwasser. Puis la généalogie remonte par les verreries de Sankt Blasien (Forêt Noire) jusqu’à Hall au Tyrol (Autrich) sur plusieurs générations et ce jusqu’au début du XVIème siècle !

J.RASP
Pierre tombale de Jean RASPILER avec ses attributs de verrier (ciseaux de verrier, verre sur son pontil)

Pour l’histoire des RASPILAIRE voir ici ===>>> l’ouvrage Un célèbre verrier tyrolien: Caspar RASPILLER

Des oeuvres d’un autre verrier notable de cette famille, Georges RASPILLER, voir ici ===>>>

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s