Le tireur de fer veut se tirer ailleurs !

Cornu1

Le 19 juin 1825 Jean-Baptiste CORNU, ouvrier à la Manufacture d’Autrey (Vosges) (1) rédige un courrier à l’attention de Monsieur MARIOTTE propriétaire de la Manufacture de fil de fer du Clos Mortier près de Saint Dizier en Haute Marne (2). Cette usine, qui appartenait à la famille ROZET,  comportait en 1827 une tréfilerie avec 35 ouvriers: 7 au haut-fourneau; 13 à l’affinerie (dont 8 forgerons, 4 goujats et 1 emplisseur); 10 à a tréfilerie et 5 à la sablerie. Quelques années après, en 1839 l’usine compte 75 hommes et 10 enfants, dix ans après 188 employés et en 1883 pas moins de 667 hommes et 40 garçons.

ClosM.jpg

Le château du Clos mortier, ancienne demeure des maîtres de Forge, accueille aujourd’hui des chambres d’hôtes, voir ici ===>>>

Vu la progression très importante du personnel en ce XIXème siècle, on comprend que l’usine devait débaucher ailleurs. Jean-Baptiste CORNU avait donc annoncé son départ d’Autrey le 15 juin 1827 à son patron Monsieur COLOMBIER.

Cornu2

Mais ce dernier n’avait pas répondu et CORNU ne savait pas s’il allait être libéré de suite ou si il devait faire ses trois mois de préavis. CORNU informa alors le Clos Mortier que, s’il était libéré de suite, il se retrouverait sans argent et qu’il ne pourrait faire le voyage avec son butin (déménagement).

Cornu3

Il demanda en conséquence une avance de 60 francs, en souhaitant que cet argent, ainsi que la réponse du Clos Mortier, soient envoyées à Jean Bominique CHOLÉ instituteur au Ménil (Vosges).

A Autrey Jean-Baptiste CORNU était tireur de fer à la tréfilerie (qui produisait des clous, des cordes à piano et des épingles). Cette usine sera transformée en séminaire en 1859 (3).

Mais qui était donc ce Jean-Baptiste CORNU ? L’état-civil d’Autrey (4) ne nous est pas d’un grand secours. Tout, au plus on apprend que deux enfants sont nés en ce lieu: Jean-Baptiste CORNU né en 1809, et Nicolas CORNU né en septembre 1812 et décédé en janvier 1817. La mère des enfants, épouse de Jean-Baptiste CORNU, se nomme Marguerite DENIS. Lors de la naissance de 1809 un Nicolas CORNU, charpentier à Autrey âgé de 40 ans est témoin. En 1809, 1812 et 1817 Jean-Baptiste CORNU est qualifié de tireur de fer à Autrey (4). Le couple CORNU-DENIS ne s’est pas marié à Autrey et disparait après 1825. On peut donc penser qu’il a rejoint le Clos Mortier en Haute-Marne. Jean-Baptiste est déjà présent à Autrey en mai 1805, date à laquelle il est témoin à une naissance.

Les registres d’Autrey (4) conservent le mariage, en 1829, de Jean Prosper GRANDMONTAGNE de Pontdubois, avec Victoria CORNU nâtive de Ruaux (commune aujourd’hui intégrées à Plombières-les-Bains) fille du charpentier Nicolas CORNU né vers 1769 et de son épouse Marie Anne PIERSON. Victoria habite alors Autrey avec  ses parents. Le frère de la mariée, Nicolas CORNU tireur de fer âgé de 33 ans demeurant Autrey, est témoin au mariage. Leur père, Nicolas CORNU habite aussi à Autrey, et ce au moins depuis 1805.

1829a1829b

On peut alors penser que notre Jean-Baptiste CORNU vient également de Ruaux, ou de Plombières-les-Bains, lieux où le patronyme est courant.

Nous nous sommes alors penché sur les archives de Saint-Dizier (5) et y avons trouvé, dans le recensement de 1836, un certain Jean-Baptiste CORNU, alors fileur et âgé de 56 ans.

1836.jpg

En 1839 dans l’état civil de Saint-Dizier (5) figure le mariage de Jean-Baptiste fils, celui qui était né en 1809 à Autrey. Il est tireur de fil et ses parents habitent Saint-Dizier.

1839a.jpg

1839b.jpg

La piste est donc bonne et en 1859 décèda à Saint-Dizier (5) Marguerite DENIS, dont on connait enfin l’origine, le petit village de Jeanménil dans les Vosges.

1859DENIS.jpg

Et enfin, ce qui permet de remonter à l’origine de ces CORNU d’Autrey, l’acte de décès de Jean Baptiste père en 1875 à Saint-Dizier (5) nous précise qu’il était né en 1782 à Ruaux, comme fils du sabotier Jean-Baptiste CORNU et de son épouse Françoise ROMARY. Toujours tréfileur au Vieux Clos Mortier et ayant atteint l’âge canonique de près de 93 ans il avait eu une vie bien remplie !

1875.jpg

(1) Sur l’histoire de la Manufacture/Abbaye dAutrey voir ici ===>>>

(2) Pour l’histoire de la forge du Clos Mortier voir ici === >>>

(3) Au sujet des tréfileries voir notre article ici ===>>>

(4) Archives Départementales des Vosges ici ===>>>

(5) Archives Départementales de la Haute-Marne ici ===>>>


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s