Ernestine, institutrice-adjointe près de Castellane

Digne4

En 1884, alors âgée de 20 ans, Ernestine GARCIN se vit décerner sa Commission d’Institutrice Publique par la Préfecture de Digne (Alpes de Haute Provence). Comme le stipule la loi scolaire de Jules FERRY du 16 juin 1881, relative aux titres de capacité exigés pour l’enseignement primaire, désormais « Nul ne peut exercer les fonctions d’instituteur ou d’institutrice titulaire, d’instituteur-adjoint chargé d’une classe ou d’institutrice-adjointe chargée d’un classe, dans une école publique ou libre, sans être pourvu du brevet de capacité pour l’enseignement primaire ».

Ce beau diplôme en notre possession et disponible à la vente, est délivré suite au rapport de l’Inspecteur d’Académie de Digne, par le préfet des Basses-Alpes, représenté par son Conseillé de Préfecture un certain J.LEVEQUE, qui signe le document.

Digne5

La Commission précise qu’elle sera institutrice-adjointe à l’école publique de La Beaume, commune de Castellane. Il s’agit en fait du hameau de La Baume, où une école mixte avait été installée du fait de l’éloignement du hameau avec  le bourg de Castellane.

CarteTopo
La Baume et Castellane par la route des cols

En effet, près d’une dizaine de kilomètres séparent le hameau du centre de Caslellane, et il faut passer par deux cols pour descendre de La Baume (1.100 mètres) au centre-bourg (790 mètres): le col de la Baume à 1.068 mètres et le col de Blache à 890 mètres.

Digne3

Curieusement « la nouvelle ? » école de La Baume ne semble avoir été opérationnelle qu’en 1887, date de réception des travaux. Il faut donc croire qu’un autre lieu d’enseignement existait (maison privée ?).

L’excellent site de l’inventaire Général (2) nous donne de bonnes indications sur l’histoire de ce hameau et de son école. Il semblerait que l’école réceptionnée en 1887 soit aujourdhui le gîte connu sous le nom de Gîte de la Baume Castellane voir ici ===>>>. Ce bâtiment tout en longueur se trouve juste à côté de l’Eglise St Martin.

L’église St Martin et l’école, séparées par le cimetière, sont bien visibles sur la carte satellite du hameau,

Plan1.jpg

Quoi qu’il en soit, Ernestine à reçu son diplôme de la main de BONNETTY alors adjoint au maire de Castellane, et, en 1886 lors du recensement de population (1),elle est présente dans la maison n° 29. Elle est alors chef de famille, donc célibataire et vie seule et à 22 ans.

Digne2

1886G21886G1

Ce recensement de 1886 nous précise que La Baume comptait alors 31 maisons représentant 117 habitants (1).

1886G41886G3

Le plan cadastral (plan napoléonien) de 1834 (1) nous donne toutes les habitations et propriétés du hameau. On peut sans doute y reconnaitre l’église (en rouge, sous le numéro 651) et la propriété limitrophe (642) sur laquelle sera  construite l’école de 1887. Le plan de masse du même hameau à la même date nous précise les noms des lieux-dits.

1834c1834a1834b

Et pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur l’histoire de cette école, il y  encore à Digne (1) des dossiers à compulser :

EcoleaEcolec

 

(1) Archives Départementales de Haute Provence à Digne, voir ici ===>>>

(2) Inventaire Général du Patrimoine Culturel – Castellane – Voir ici ===>>> et voir aussi là ===>>>

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s